En Vedette
Célébration: à 10 h tous les dimanches
118 Boul du Plateau, Gatineau, QC J9A 3G2, Tél: (819) 771-7871
  • S'enregistrer

Appel à l’AIDE : à la mémoire de Lorraine Chen : Générer l’espoir en Inde

 

Faire un don Pour en savoir davantage

 

La ville de Kolkata est considérablement surpeuplée. En effet, on estime qu’elle compte 4,5M de gens dans son centre-ville et plus de 14M dans ses banlieues. Le logement représente un problème de taille : si bien que de nombreuses familles ne peuvent se permettre de payer un loyer et doivent se résoudre à habiter des baraques dans les rues de ses bidonvilles. En conséquence, de nombreux enfants grandissent sans scolarité par manque de moyens et de soutien.



Touchée par l’étendue de ce besoin dans les bidonvilles de Kolkata, particulièrement parmi les femmes prisonnières du cycle de la pauvreté, feue Lorraine Chen, missionnaire duFellowship à l’étranger, avait mis sur pied le programme KHRIS, conçu pour épauler les jeunes femmes et les aider à parfaire leur éducation. Leur diplôme en main, ces jeunes femmes auraient les habiletés nécessaires pour trouver un emploi pour se forger un avenir pour leurs familles et elles-mêmes loin des bidonvilles.

Le programme intitulé KHRIS (Kolkata Hope Rising in the Slums) ou Générer l’espoir dans les bidonvilles de Kolkata a réussi à seconder ces jeunes femmes dans leurs progrès scolaires, bien qu’elles vivent toujours dans les bas quartiers, surmontant les nombreux obstacles et égarements de la vie dans la rue. Lorraine rêvait de pouvoir offrir de l’hébergement à ces jeunes filles qui pouvaient obtenir un diplôme ainsi qu’un emploi. En effet, beaucoup de concierges demandent un dépôt équivalent d’une année de loyer à l’avance avant d’autoriser la location d’un logement. Ce qui pose un problème pour les jeunes diplômées qui habitent encore les bidonvilles, puisqu’elles doivent y demeurer pour pouvoir économiser la somme nécessaire à l’acompte du loyer. La vie dans les bas quartiers est particulièrement difficile en ce qui a trait à l’hygiène personnelle, mais également la protection des biens lorsqu’elles sont ailleurs que dans leurs baraquements pendant la journée.

Avant sa mort, survenue en septembre 2017, Lorraine était en quête d’un moyen pour procurer de l’hébergement aux jeunes femmes du programme KHRIS, pour permettre à ces dernières de favoriser leur autonomisation quant à leur avenir. Jack, le mari de Lorraine, également missionnaire du Fellowship à l’étranger, s’est engagé à réaliser le rêve de Lorraine. Pour y parvenir, AIDE cherche à recueillir 40 000 $ envers cet appel à la mémoire de Lorraine Chen : Générer l’espoir à Kolkata en Inde. Les fonds recueillis aideront à faire l’acquisition de l’hébergement qui servira de foyer sécuritaire pour les diplômées du programme pendant qu’elles économiseront la somme de l’acompte pour leur logement.

Les jeunes femmes paieraient ainsi un loyer abordable, qui serait déposé dans un Fonds pour chacune d’entre elles qui serviraient comme une avance pour l’acompte d’un logement locatif. Ce qui les aiderait à épargner la somme de l’acompte exigé tout en leur enseignant le rythme du paiement de leur propre loyer : chose à laquelle elles ne sont pas habituées.

Grâce à l’appel Générer l’espoir, AIDE cherche à réaliser le rêve de Lorraine et à aider ces jeunes femmes à devenir autonomes.

Considéreriez-vous dans la prière la manière dont le Seigneur aimerait que vous deveniez partenaire avec nous dans ce projet ?

                   Le directeur d’AIDE,






                   

Dan Shurr